La course aux cent voiliers

Les bateaux cette fois ci, pas ceux qui fabriquent les voiles…

Régate de mon coeur comme tous les ans.

Communiqué de presse – Lundi 11 juin 2018

34e Tour des ports de la Manche : moins d’un mois avant le coup d’envoi !

La 34e édition du Tour des ports de la Manche partira de Saint-Vaast-La-Hougue le 8 juillet prochain. Événement incontournable du programme nautique normand, il réunira comme chaque année les aficionados de la voile mais également les spectateurs et passionnés, fidèles à cette course conviviale et spectaculaire. Dans moins d’un mois, le coup d’envoi sera donné le long du littoral manchois, le rendez-vous est pris !

« La régate phare de Normandie »

Le Tour des ports de la Manche 2018 se déroulera du 8 au 13 juillet prochain. Marc Lefèvre, Président du conseil départemental de la Manche, dresse le portrait de cet événement qui s’inscrit dans l’ADN du département : « Depuis 34 ans, le Tour des ports de la Manche est l’une des courses croisières les plus importantes du littoral français et la régate phare de Normandie. Elle s’inscrit, avec l’ensemble des événements nautiques de la Manche, dans notre démarche d’attractivité. Avec 110 bateaux et 700 régatiers néophytes ou assidus, ce défi nautique bénéficie d’un bassin de navigation d’exception avec les îles Chausey, la baie du Mont Saint-Michel et les courants les plus forts d’Europe. Il incarne l’identité de la Manche et des Manchois ! »

Car « le Tour » est pour beaucoup le rendez-vous de l’année à ne pas manquer. Sportif et festif, il est l’occasion de se confronter à une flotte de régatiers expérimentés tout en profitant d’une parenthèse vélique conviviale. Et si tous les concurrents s’alignent au départ de cette course avant tout pour le plaisir, nombreux sont ceux qui le font avec une envie non dissimulée de victoire. Et c’est bien là toute la force de cette régate : allier l’émotion à la ferveur.

Le parcours 2018 vu par…

Vainqueur incontestable et incontesté l’an dernier, Pierre Auguin, à bord de son Pied d’Allouette basé à Granville, sera de nouveau sur la ligne de départ du Tour des ports de la Manche cette année. Il nous livre son analyse du parcours version 2018 :
« On commence par la partie qui me parait la plus compliquée. D’entrée de jeu, on franchit les deux Raz, Barfleur puis Blanchard, des étapes qui ne sont jamais faciles à gérer. Les erreurs y sont vite arrivées et se payent chères. Il ne faudra donc pas se rater. Et pour nous, Granvillais, c’est un plan d’eau que l’on connaît moins, nous naviguons plus rarement de ce côté de la Manche, nous avons donc moins de certitudes… Entre nous, je ne suis pas persuadé que mes certitudes payent à tous les coups quand nous sommes aux alentours de Granville mais au moins, j’en ai !
Puis Port-Diélette. C’est toujours une escale singulière, tant en mer qu’à terre. Même si la bonne ambiance est constante sur le Tour, Port-Diélette et sa choucroute de la mer sont toujours mémorables. Ensuite, nous rentrons dans notre jardin, nous jouons dans notre cour mais il ne faut rien lâcher à bord car bizarrement nous n’avons jamais brillé à domicile. Les fameuses certitudes peut-être…
L’étape Port-Diélette / Guernesey est sans doute ma préférée. Elle est toujours un peu chevaleresque ! Les courants, les coups tordus, les options nord ou sud, on a de quoi se gratter la tête.
Mais disons-le, le Tour est une course que l’on attend toute l’année et si le soleil s’en mêle alors là… »

Les dates à retenir

  • 8 juillet : Grand départ – Saint-Vaast-la-Hougue / Cherbourg-en-Cotentin
  • 9 juillet : Cherbourg-en-Cotentin / Port-Diélette
  • 10 juillet : Port-Diélette / Guernesey
  • 11 juillet : Guernesey / Barneville-Carteret
  • 12 juillet : Barneville-Carteret / Jersey
  • 13 juillet : Jersey / Granville – Arrivée

Le parcours de la 34e édition


Contact presse : Alexandra Asselin – C&Sea / 06 72 67 14 25 / presse@tourdesports50.fr

Inscription & informations sur tourdesports50.fr

Sans contact

Un petit mot en passant, il s’en est passé des choses depuis le 16 février (dernier billet sur le blog), et pourtant pas eu un moment pour le raconter. Heureusement il y a la page Facebook avec pas mal d’instantanés.
Pour le plus important :
L’atelier est équipé (enfin) d’un terminal carte bancaire #moderne 😀
L’équipage Mysplice revient de la Course Croisière Edhec avec une troisième place.
Voilà.

Hook de ris, emmag de spi

Direction Madère pour tout ça. Encore du matériel préparé ici pour la Transquadra, ca fait plaisir ! Il rejoint des bras de spi (beaucoup), des drisses (encore plus) et des hooks de ris – ci-dessous les deux premiers – et plein d’autres choses aussi, par exemple une cinquantaine de dog bones.

Une mention spéciale à l’accastilleur Karver qui fait travailler les artisans, il en faut du textile pour installer leurs « pieces of art ». La description des travaux réalisés en passant sur les photos, comme d’hab.

Hook de ris KHR1 avec son loop (à fixer sur la voile), son cordage de hookage, son cordage de dehookage


Hook de ris KHR1 avec son loop (à fixer sur la voile), son cordage de hookage, son cordage de dehookage


Avec du cordage Lancelin Diminution (dehookage) et Helios TRSK99 (hookage)


Avec du cordage Lancelin Diminution (dehookage) et Helios TRSK99 (hookage)


Ris 1, ris 2


Loops d’étai


Filoirs drosse d’emmagasineur : anneaux FRX Wichard


Amure Lancelin Helios TRSK99, les deux hâle-bas de tangon Cousin Dynasty Pro


Avec manilles textiles + dogbones


Et surgainage Dyneema des épissures


Kit complet emmagasineur de spi Karver KSF2 + cable Dynex-Furl Hampidjan + réa à friction d’amure + drosse de manoeuvre


Karver KSF2


Noir et blanc, c’est l’hiver

Octopussy (the 1983 one)

Je sais il n’y a que 6 bras, admettons que les deux autres (pour faire huit) sont les miens. Sinon ca aurait donné sextopussy et non seulement ce n’est pas un titre de film mais en plus je ne suis pas sur que niveau référencement je touche la cible attendue. Bref je m’égare. Et d’ailleurs, six c’est plutôt hexa.

Voilà donc 3 paires de bras de spi en Aramadillo – la promo fonctionne ! – avec la finition Mysplice complète, soit la platine, le TBone Tylaska avec son loop, le tressage de protection et une épissure, aussi.

Plein de photos, comme d’hab.

Bas-Etai, Bastaques, Bras de spi, Dérive

Renvoi

Cordages de relevage de dérive Ovni 345 en remplacement des cables

Winch

Bras de Spi Bepox 990

Surliures

Finition queue de bras

Fixations avec loop surgaine Dyneema et TBone Tylaska

Palan bastaque Sun Kiss 47

Palan bastaque Sun Kiss 47

TBone Facnor

Bastaques Sun Kiss 47

Bas-étai Sun Kiss 47

Palan bas-étai

Bas-étai Sun Kiss 47

Mysplice, from Basse-Normandie

Calendrier de l’Avent

Un peu tôt, mais c’est toujours pareil l’impatience prend le dessus. Les décorations lumineuses arborées en ville depuis 2 semaines n’aident pas, bien entendu.

Première étape : direction le salon international de l’équipement METS Amsterdam pour établir la liste à adresser au Père Noël. Comme l’an dernier Mysplice sur place, cette année sur l’espace de notre fournisseur historique et partenaire privilégié Cousin Trestec.
N’hésitez pas à nous rendre visite sur l’espace 01.717

Cousin Trestec justement. Et Noël d’ailleurs. La référence Aramadillo n’est plus produite mais il reste du stock à écouler. Nous vous proposes des tarifs exceptionnels jusqu’à épuisement sur ce très bon produit, pour les écoutes notamment, gaine mixte Polyester / Technora, gaine intermédiaire anti effet chaussette et âme Dyneema.
Ca donne ça :



Séance de rattrapage et retour de régate

Les frites le disent, plus on en fait moins on en parle. Je ne sais pas trop qu’en penser, j’en parle beaucoup aussi quand j’en fais, mais c’est vrai que ces derniers temps la charge de travail a rendu le dégainage d’iPhone moins systématique – aussi parce qu’il est tombé dans l’eau entre Cherbourg et Ouistreham.

Ca fait beaucoup de choses à dire, dont certaines sont intéressantes alors une petite séance de rattrapage s’impose pour ne pas perdre le fil, et parce qu’entre belles rencontres et jolis cordages pointent de grands soleils.

Dans un ordre antéchronologique :

PARTIE 1. Tour des Ports de La Manche

régate de mon coeur je ne cesserai de le dire, donc de partager mon enthousiasme,

  • Pleins de bateaux équipés Mysplice

    , dont le plus beau et vainqueur en flamme rose – Ville de Donville (Actual 46) a fait l’honneur de porter les couleurs Mysplice sur tous ses podiums. Merci et bravo ! Parmi les autres autres concurrents, les 1er (La Railleuse – 3/4 Tonner), 4e (Manche Fibre Kunkel Palettes – Sun Odyssey 40.2), 7e (Sagartxo III – First Class 10), 11e (Atao – A31) et le 15e (Jackpot – First 36.7) de la flamme bleue font confiance à Mysplice. Merci encore.

  • Ville de Donville vainqueur du Tour des Ports de La Manche


    Ville de Donville – Actual 46

  • Mysplice s’engage aux côtés de l’Association Régionale Edmond Michelet de Normandie

    . Bravo à tout l’équipage et à leur skipper François Cléris.

  • Chiquita, le Class8 de l’AREM



  • Mysplice parrain du Tour des Ports des Kids

    , la jeunesse c’est l’avenir, n’est ce pas !.

  • Et bien sûr, le Xp33 BombX – Mysplice-GCi

    était de la partie avec à son bord des équipiers de choix, notamment Pascal Allain et ses nouvelles voiles Alta Sails et Eric Delamare, tout juste rentré de sa Solitaire du Figaro. 8e au général : ici.

  • Eric Delamare, Skipper Région Normandie sur la Solitaire du Figaro à la barre du voilier Mysplice-GCi


    L’équipage Mysplice-GCi


    Xp33 Mysplice-GCi

  • Pour parfaire la fête, les relations presse étaient assurées par C&Sea, l’alter ego ordi-bureau de Mysplice outils-grand air. Clairement : Mysplice et C&Sea font parties de la même entreprise…

PARTIE 2. D’autres courses, d’autres bateaux d’autres solutions textiles.

  • Solitaire Urgo Le Figaro :

  • Quelques drisses et écoutes de dernière minute.

    Figaro II : drisse Heolia TRSK99 Lancelin et écoutes de spi Helios TRSK99 Lancelin aussi

  • Transquadra :

  • Beaucoup de cordages préparés par Mysplice traversent l’Atlantique, dont ceux du dernier envoi en urgence :

    Attaches textiles avec Tbones Facnor

  • Les Sables – Horta – Les Sables :

  • Class 40 :

    Montage anneaux rentreurs, hâle-bas


    Montage anneaux réglage 3D


    Bout dehors : préparation montage amures gennaker et spi


    Bout dehors : préparation montage amures gennaker et spi


    Bas étai Millenium Lancelin


    Drisse de spi Albatros RSK78 Lancelin


    Ecoutes de génois Helios TRSK99 avec préparation pour accroche lashing Dyneema

  • Et bien sûr, Tour de France à la Voile !

    Mais cette année, pas de photo des réalisations effectuées pour Team Columbus et Techneau. Le coeur y est.

  • PARTIE 3. Travaux divers de mai & juin, en vrac.

    • Bordure pour A31

    • Dyneema surgainé Dyneema avec accroche textile sur TBone côté voile, oeil pour poulie côté mât

    • Bip-Bip – catamaran 15 mètres custom

    • Cordage spécial filières Lancelin


      Cordage spécial filières Lancelin


      Dyneestar Cousin Trestec, de toutes les couleurs : drisses de spi, génois, GV


      Dyneestar Cousin Trestec, de toutes les couleurs : drisses de spi, génois, GV


      Patte d’oie pour mouillage avec main de fer


      Dyneestar Cousin Trestec, de toutes les couleurs : drisses de spi, génois, GV


      Filet de trampoline sur-mesure en Dyneema. C’est juste le début !!!

    • Capo di Fora – 66 pieds aluminium


    • Poulie ouvrante et accroche textile Dyneema avec Tbone Facnor



      Poulies ouvrantes Harken et accroche textile Dyneema avec Tbone Facnor

    • Combi Volkswagen

    • Hook de voile d’avant Facnor et emmagasineur Karver pour Code Sanglier Alta Sails.

    • Installation complète bout-dehors et sous-barbe Sun Odyssey

    • Gréement complet XO Classic




    • Et pêle-mêle

    • Estrope pour Yankee Garcia 42


      Drisse de génois GibSea80+


      Ecoutes de génois First 36.7


      Enrouleur Facnor Melody


      Amarres Flat Line Cousin


      Cable de gennaker et écoutes


      Code Sanglier Alta Sails pour Mini Bee


      Chariots de génois

    Fish & Chips

    Job is done for Propaganda Sailing Team. Road to the Transquadra !

    Le reste des photos :

    sous le soleil normand...

    ...les fibres poussent plus vite